Bannière PAO
Vous êtes ici : AccueilImprimer › Choisir le bon format de fichier

Choix du format de fichier à transmettre à l'imprimeur


La dernière étape avant impression réclame beaucoup d'attention...

La portabilité de la mise en page est une étape importante de la création : Vous pouvez réaliser un document complexe, esthétique mais vous ne savez pas quoi adresser pour l'impression... l'imprimeur ou le photograveur ne rendront pas la qualité du travail espéré.

En effet, si une police manque, est endommagée du fait de la copie ou encore absente ; si une image est enregistrée en couleurs indexée, en RVB ou bien dans une résolution trop faible ; alors le rendu sera altéré voir défectueux.

Les polices de caractères : D'une manière générale, il faut éviter les polices « système » ainsi que les polices avec un nom de ville. On évitera les polices TrueType (TT). On utilisera les polices Postscript (PS) ou à défaut des Multiples Master (MM) à condition de posséder l'utilitaire ATM qui fabriquera les polices intermédiaires.
Voir le chapitre Conseils de mise en page

Les images et leur enregistrement : Il convient d'enregistrer vos images en mode CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noire) à la place du mode RVB natif (si vous avez pris vos photos ou si vous avez scanné des originaux) ou d'un mode RVB ou indexé dans des images importées. Conseils de mise en page

Le rassemblement des éléments utilisés pour la rédaction (polices, images, logos, graphiques, décorations...), leur vérification et :

  • L'enregistrement en format natif est un premier choix.
  • L'enregistrement en PDF certifié ou en PDF courant est le second choix

Pour l'enregistrement natif, c'est-à-dire dans le format du logiciel, avec l'extension de base. Avec les traitements de textes (anciennes versions de Word par exemple), vous n'aviez pas le choix que d'enregistrer en RTF pour garder la mise en forme, copier une à une les polices de caractères ainsi que les images. L'imprimeur devait réenregistrer le document en liant les images importées après avoir placé les polices puis soit imprimer en numérique, soit enregistrer en PDF pour flasher ensuite après conversion en mode CMJN du fichier PDF.

Pour les logiciels de mise en page plus évolués, des fonctions de rassemblement des images (ou des images et des polices de caractères) sont utilisables. Le logiciel crée un nouveau dossier et y place les éléments. Il suffit de transférer à l'imprimeur en ajoutant les polices de caractères utilisées si besoin.


L'enregistrement au format PDF

Le format PDF

Pour l'enregistrement en PDF, vous avez deux modes avec les nouvelles versions de logiciels. Le PDF standard ou le PDF/X-3. LE PDF standard est souvent proposé. Si vous pouvez paramétrer les préférences, utilisez les options d'enregistrement en qualité maximale. Pensez à incorporer les polices de caractères en mode complet (au cas où un mot serait à modifier – les imprimeurs ont des outils le permettant). Choisir de préférence le PDF/X-3, (dans certains cas vous serez obligés d'enregistrer en PostScript (fichier .PS)) puis en le passant dans Adobe Distiller (option PDF/X-3:2002) si vous possédez ce logiciel.

 

Si vous possédez Adobe Distiller (module d'interprétation d'Acrobat professionnel), il vous suffit d'« imprimer » à partir de votre logiciel pour sélectionner le « distiller » dans la liste d'imprimante (PDF Acrobat, Adobe Distiller ou un nom du même style) puis dans les « propriétés » sélectionner le mode de mise en PDF (Qualité Maximale ou impression supérieure) et incorporer les polices.

Si vous ne possédez pas de logiciel de transfert en PDF, Télécharger PDF Creator qui vous permettra de réaliser à peu près la même chose qu'Adobe Acrobat.

Vous l'aurez compris, outre les possibilités du logiciel de traitement de texte ou de mise en page, le type d'impression déterminera également le choix du logiciel et, par conséquent, le format d'enregistrement utile ou possible.

- Vous avez une quantité peu importante d'ouvrages à imprimer ou l'impression numérique sur photocopieurs couleur ou noir et blanc vous suffit, alors vous pouvez utiliser un traitement de texte. La particularité de Word ou Works réside dans le mode d'enregistrement du document. Le texte et les images sont en RVB, les couleurs de votre écran. L'impression attenuera les couleurs, voire les modifiera de manière très importante (des rouges deviennent bordeaux, des oranges tirent franchement vers le marron...) sans que vous ne puissiez rien faire. Mais c'est l'inconvénient de solutions de mise en page non adaptées à l'usage final.

Pour plus de sécurité, enregistrez votre fichier en PDF, ce qui vous garantira deux choses essentielles :

  1. La mise en page que vous avez définie sera conservée
  2. Les polices de caractères seront incluses ainsi que les images (voir paragraphe précédent)

L'inconvénient sera l'impossibilité de corriger des erreurs minimes lors de l'impression.

L'impression numérique doit correspondre à vos épreuves imprimées :

  • vous devez avoir utilisé une solution comme Publisher, vous devez suivre les instructions pour configurer votre composition pour une impression en quadrichromie ou en ton direct (Pantone), mais veillez à contacter le professionnel pour connaître ses exigences. InDesign et Xpress traitent ces problèmes parfaitement.

Vous souhaitez imprimer en grande quantité et aurez recourt à l'imprimerie offset :

  • Publisher peut éventuellement convenir mais c'est déjà limite car vous ne pouvez pas contrôler facilement le mode d'enregistrement de l'image. En effet, vous devez incorporer votre image ou logo en CMJN et entre 90 et 110% de la taille à laquelle vous l'utiliserez mais n'avez pas la possibilité de vérifier directement dans Publisher.
  • Ensuite, vous pouvez imprimer en PDF ou exporter le fichier pour l'imprimeur (à condition que celui-ci dispose de la même version).

Le logiciel libre Scribus


Scribus vous donne la possibilité de gérer les couleurs CMJN, la séparation quadrichromique et d'exporter votre fichier au format PDF/X-3 comme les deux leaders mais les fichiers endommagés peuvent être restaurés au moyen d'un simple éditeur de texte.

 
InDesignXPress
 

Xpress et In Design sont les logiciels les plus adaptés à l'enregistrement PDF (préconisé en PDF/X-3) ou au transfert du document natif après « rassemblement pour la sortie » (Xpress). La vérification des polices de caractères et des images incluses dans le document permet de corriger rapidement un mauvais format d'enregistrement ou remplacer une police manquante.


Pour en savoir plus :

Choix entre l'impression numérique et l'imprimerie offset


Haut de page

Un nouveau site !

C'est avec plaisir que nous annonçons le lancement de la nouvelle version du site de Dynadoc. Plus clair, plus rapide, plus beau, un effort important a été réalisé pour donner satisfaction à nos visiteurs. N'hésitez pas à le découvrir et à nous donnez votre avis à son sujet !
Bonne visite...

En savoir plus...

A ne pas manquer...

Pour nous contacter...

Appellez-nous à ce numéro :
+33 02 99 32 08 32

Envoyez un fax :
+33 02 99 32 47 87

Envoyez-nous un email :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : AccueilImprimer › Choisir le bon format de fichier